Conséquence et résolution : la surcharge de la mémoire d’une machine ou d’un smartphone

BlackBerry 9360
EeePC
lenteurs au démarrage
système d'exploitation
Ubuntu

*Ce texte s'adresse aux débutants*

Lorsque l’on surcharge une machine avec trop de contenus, il peut arriver que l’interface graphique d’un système d’exploitation refuse purement et simplement de fonctionner. Mais lorsque c’est le système d’exploitation qui est trop lourd pour une machine, cela devient compliqué.

Deux illustrations très concrètes à ce cas de figure : Windows XP sur les EeePC 901 et le BlackBerry 9360.

Dans le premier cas, l’installation de Windows XP sur une machine comme l’EeePC était une catastrophe. Malgré un SSD qui permet de faire démarrer plus vite le système, c’était le contraire qui se passait : il fallait compter en moyenne dix minutes avant que la machine ne soit opérationnelle. Il est assez simple de savoir si c’est le système d’exploitation d’une machine qui perturbe le démarrage : s’il n’y a aucune autre donnée stockée, qu’il n’y a pas d’applications ou de logiciels supplémentaires installés, c’est que l’OS est trop gros pour fonctionner sur une aussi petite machine – ce qui était mon cas.

En l’espèce, le mieux reste d’installer un autre OS, au hasard, un Ubuntu, qui lui va très bien fonctionner sur d’aussi petites machines. Les vendeurs d’EeePC en France avaient équipés dès l’origine les 901 de Windows XP afin de pouvoir gonfler les prix avec les licences Microsoft, ce qui était une erreur. En Bulgarie, les vendeurs ne s’y sont pas trompés : les EeePC sont vendus avec Ubuntu déjà installés.

Il n’y a pas que sur les ordinateurs que l’on constate ce problème : il est également visible sur les smartphones et à ce titre, le 9360 de BlackBerry en est une belle démonstration et c'est en me rappelant de l'expérience Windows XP +EeePC que l'origine du problème l'a finalement sauté aux yeux.

Tant sur le plan logiciel que matériel, RIM a souhaité faire des smartphones ultra-complets : applications ludiques, réseaux sociaux, logiciels et matériels de paiement à distance, de NFC, configuration des messageries, etc. Sauf que le résultat est très vite constaté : le téléphone rame. Il reste bloqué pendant un laps de temps allant de quelques secondes à plusieurs minutes avant d’exécuter l’action qui lui a été demandé. Ce qui peut paraître anecdotique peut s’avérer particulièrement handicapant lorsque les messages ne sont plus rapatriés sur le téléphone, que les appels sont directement basculés vers le répondeur, que le logiciel BlackBerry Device Analyzer s’affiche à tout bout de champ.

Arrivé à ce stade, il n’y a que deux solutions possibles pour faire en sorte que le 9360 de BlackBerry arrête de ramer : changer de terminal ou faire le ménage soi-même.

Le changement de terminal peut inclure des frais supplémentaires, un délai d’attente long et il n’y a aucune garantie que le téléphone revienne en bon état de fonctionnement ni que les données n’aient pas été extraites par un tiers. Il faut savoir que Bouygues Telecom refuse de communiquer la façon dont les BlackBerry de prêt sont effacés avant d’être prêtés à un client.

L’autre solution consiste à faire le ménage soi-même. On va dans le menu principal => options => terminal => gestion d‘applications et on efface tout ce qui est possible d’effacer. Dans mon cas, Youtube, les langues non-utilisées, une application de récupération de données inutile, Amazon, toutes les applications facultatives inutiles. Après effacement, il faut redémarrer le terminal et non l’éteindre. Pour une raison qui m’échappe, la simple extinction ne suffit pas. Si on a oublié de redémarrer après effacement de la dernière application inutile, il y a une façon un peu barbare mais simple pour faire redémarrer le terminal : l’enlèvement de la batterie. On laisse le terminal se rallumer, ce qui prend toujours du temps après enlèvement de la batterie et on retourne dans options => terminal et on sélectionne stockage. Dans mon cas, après avoir enlevé toutes les applications possibles, la section stockage d’application indiquait qu’il y avait, à présent, 53,5 Mo de libre, alors qu’avant ce ménage, il en restait zéro.   

Ceci est un correctif temporaire : cela implique de ne pas collectionner les applications. Après quelques recherches sur divers forums de BlackBerry, il semble que ce problème ne soit pas isolé. En voulant faire un smartphone plus léger, plus compact, plus fin, RIM a tout simplement oublié que les performances ne pouvaient pas suivre.

Morale de l’histoire : éviter le 9360 pour le moment et renseignez-vous sur le système avant l’achat d’un BlackBerry. Ou passez à Android. 

Commentaires

Ubuntu avec Unity ou Gnome ?
Après avoir essayé Unity, Gnome, KDE, et XFCE, je ne jure que par le bureau XFCE (Xubuntu, Mint, ...), qui est plutôt léger, et pas trop déroutant comparé à un environnement Windows.
KDE est plus complexe mais les plasmas permettent de se créer une très zolie interface personnalisée. Sauf que pour KDE, j'ai pas eu de chance, ça plantait parfois (ptet que j'usais d'une version non stable) :(
Unity est très joli, mais semble réservé aux tablettes et autres tactiles.

Bref vive XFCE \o/

P.S. : Tris, si tu nous faisais un article à trolls, genre vim VS emacs ? :D

C'était la version 10 quelque chose à cette époque.

Non merci, il y a déjà assez de gens qui s'éclatent sur ce sujet.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.