Libre V. Propriétaire V2

distribution
libre
open-source
propriétaire
software

La plupart des techos soutiennent ardemment le monde du logiciel libre. Il faut savoir que l’univers hacker et l’univers du libre sont intimement liés car partageant une philosophie assez commune.
Un point de définition : le logiciel libre est le logiciel qui respecte la liberté de l’utilisateur et de la communauté. Le point d’orgue du libre réside dans la liberté et repose sur quatre libertés fondamentales :
·         Liberté d’utilisation
·         Liberté d’accès et de modification au code source
·         Liberté de copie et de distribution du code source
·         Liberté de modification et de redistribution 
Ces libertés ont été énoncées par Richard Matthew Stallman dans la General Public License (GPL), fondateur de la Free Software Foundation et figure emblématique du Libre. En énonçant la GPL, R.M.Stallman ne fait que revenir aux sources de l’informatique. En effet, aux débuts de la démocratisation de l’informatique, les machines étaient livrées avec les codes sources et les documentations nécessaires et ce n’est que vers les années 80 que les machines ont commencé à être verrouillées. Par ailleurs, avant les années 80, les entreprises comme IBM faisaient reposer leur logique commerciale sur le hardware, le software n’étant là que pour la forme presque.
Le libre est donc une forme de retour aux sources.
De l'extérieur, on pourrait s'interroger sur le pourquoi de ce choix, à savoir, une préférence nettement marquée pour les outils open-sources. La plupart des internautes utilisent des systèmes d'exploitation comme Windows ou MAC OS, ce que les "techos" ont généralement en horreur. En effet, Windows et MAC OS sont des systèmes propriétaires, ce qui veut dire que l'utilisateur n'a aucune visibilité, aucune maîtrise sur ce qu'il fait de son système d'exploitation, il ne sait pas réellement ce qu'il y a dedans, il ne peut pas créer sa propre distribution, il n'est pas réellement maître de sa machine.  Or, le "techos" étant quelqu'un de curieux, les systèmes propriétaires le coupe dans son élan. 
Le « techos » rejoint le libriste, pour qui un logiciel est toujours perfectible, puisque ce logiciel a été conçu par l’Homme, Homme qui n’est pas parfait. Par ailleurs, les deux figures ne sont pas fondamentalement tolérantes envers Microsoft et Apple ont une nette tendance au lobbying. Ainsi, selon ce que vous achetez comme machine, un système d'exploitation à moitié installé vous sera fourni avec, vous forçant quasiment à utiliser un système dont vous ne voulez pas forcément. La majorité des internautes s'en accommodent dans la mesure où celle-ci veut que la technologie soit invisible mais ne s'intéresse pas forcément à la transparence du système. 
Ce souci de la transparence et de l'ouverture tiennent dans une explication simple : c'est l'homme qui doit contrôler sa machine et non la machine qui contrôle l'homme. 
Il convient de noter que Windows et MAC OS ont pour eux d'être relativement simples à utiliser et de plus en plus basés sur l'intuitif, ce qui répond à la demande de la majorité des internautes qui ne cherchent pas nécessairement à savoir comment cela fonctionne mais juste que cela fonctionne et vite si possible. 
Partant de ce constat, des systèmes d'exploitation libres adaptés au grand public, basés sur ce type de demandes, ont vu le jour. L'exemple le plus parlant est Ubuntu qui a l'avantage d'être un Linux mais qui est très simple d'utilisation. Par ailleurs, des systèmes d'exploitation basés sur Linux mais adaptés aux enfants, comme Doudoulinux ont également vu le jour afin que les enfants ne soient pas uniquement formés sur des systèmes propriétaires comme Windows. En effet, dans les écoles et les universitaires, les cours d'informatiques - hors écoles d'ingénieurs - ne sont basés que sur des systèmes propriétaires, généralement du Windows, ce qui est semble être une aberration, tant sur le plan de la gestion que sur le plan éducatif. 
 
Sur le plan de la gestion, la ville de Munich a, par exemple, remplacé Windows par Ubuntu, faisant au passage une économie de 4 millions d'euro, ce qui, en ces temps de crise économique, n'est pas négligeable. Passer à des systèmes libres permet de réaliser des économies, économies qui peuvent servir à investir dans des formations. 
Il convient, au passage, de tordre le cou à une idée reçue : le libre n’empêche absolument pas de générer des capitaux. Simplement, la demande initiale qui se porte sur le software va être déplacée sur la formation.
 
Sur le plan éducatif, former des élèves à des systèmes libres leur donne des armes supplémentaires et n'est absolument pas pénalisant dans la mesure où la plupart des outils bureautiques de Windows et MAC OS existent en libre. Familiariser le plus tôt possible les élèves aux environnements open-source leur permettra d'être des utilisateurs avertis, informés de ce qu'ils font. 
En ce qui concerne les aspects techniques et pour rester dans le coeur du sujet, le hacking ne s'apprend réellement qu'avec des systèmes open-source. Voir des personnes se revendiquer hacker, travailler à de soit-disant hacking avec du Windows, prête à sourire. C'est moins vrai pour MAC OS, dans la mesure où le noyau de MAC est un UNIX. 
 
Au final, si vous avez envie d'apprendre, passez sur du libre et débutez avec Ubuntu. Il existe de nombreuses Ubuntu Party, notamment à Paris, où vous pouvez venir avec un laptop et où des personnes vous expliqueront comment l'installer, comment le faire fonctionner. 
  

Commentaires

Bonjour Tris,

je cite :
"Il convient de noter que Windows et MAC OS ont pour eux d'être relativement simples à utiliser et de plus en plus basés sur l'intuitif, ce qui répond à la demande de la majorité des internautes qui ne cherchent pas nécessairement à savoir comment cela fonctionne mais juste que cela fonctionne et vite"

Malheuresement oui, c'est à dire que dans l'esprit de la grande majorité des gens seul un systeme proprietaire va fonctionner bien et vite.

Ceci est confirmé par la jurisprudence

En effet certaines associations de consommateurs reclament que les ordinateurs personnels soient vendus nus afin que les consommateurs puissent installer eux meme l'OS de leur choix

Ceci sur le fondement de l'article L 122-1 du code de la consommation relatif à l'interdiction des ventes liées presentant un caractere deloyal.

Ainsi l'association UFC Que Choisir attaquait HP aux fins de la la voir condamner à cessser de vendre sur son site des ordinateurs preequipés de logiciels.

La cour d'appel avait fait droit à la demande de l'association en estimant cette pratique deloyale et avait enjoint HP France d'indiquer sur son site le prix des logiciels preinstallés et de cesser de vendre les ordinateurs sans possibilité pour le consommateur d'y renoncer moyennant deduction du prix correspondant à leur licence d'utilisation.

Dans son arret du 12 juillet 2012 la cour de cassation a cassé la decision de la cour d'appel au motif que le consommateur pouvait, en s'orientant sur le site dedié aux profesionnels, trouver des ordinaters nus et (je cite) : "l'installation d'un systeme d'installation libre reste une demarche delicate dont le constructeur ne pourrait garantir la reussite"

Pourtant je fonctionne depuis plusieurs mois avec un bureau Linux Mint qui me donne entiere satisfaction et je n'ai pas compris en quoi le systeme serait plus delicat à installer.

De plus les smarthphones fonctionnent en majorité avec Android qui est un systeme libre, alors ?

Ce qui me choque c'est le cloisonnement entre d'un coté une expertise juridique et d'un autre coté une expertise technique chacun est coincé dans son domaine

Mais qu'est ce qui fait qu'aujourd'hui tous les PC ont windows preinstallés ? est ce la loi ou bien l'intente implicite entre Microsoft et les constructeurs qui fait que personne ne veut "casser" le marché ?

@stefff18

Hello, 

disons que pour Mr et Mme Tout Le Monde, rien que le mot Linux paraît exotique alors bon ... Maintenant je pense que le débat va redevenir rigolo car si tu achètes une machine dans laquelle est installée Windows 8, il est apparemment difficile de faire cohabiter Windows et Linux et il me semble que certaines associations ont décidé de ne pas l'entende de cette oreille.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.