Ubuntu, BackTrack et les autres

BackTrack
Debian
Ubuntu

*Ce texte est un retour d’expérience, entièrement personnel qui ne se veut, ni exempt d’erreurs, ni parole d’Evangiles*

Lorsque l’on est utilisateur d’Ubuntu, que l’on commence à maîtriser les subtilités de la ligne de commande et du réseau, on se dit qu’on utiliserait bien certains outils de BackTrack sans forcément installer BackTrack, surtout lorsque l’on s’est mis en tête de compléter le wiki de la communauté francophone de BackTrack et qu’on souhaite d’abord tester et expérimenter les outils avant d’écrire à leurs sujets.

Idée séduisante en théorie mais qui peut s’avérer désastreuse en réalité. Logiquement, lorsque l’on regarde les spécificités techniques de BackTrack, on se dit qu’une importation des outils devrait se faire sans difficultés dans une Ubuntu puisque la dernière version – BackTrack5 R3 – est basée sur Ubuntu. Mais le noyau n’est pas le même. La BT5R3 se base sur le noyau 10.04 d’Ubuntu et la version actuelle d’Ubuntu est la 12.10. La prochaine version d’Ubuntu sortira courant avril 2013.

Deuxième problème et non des moindres, la version 12.10 d’Ubuntu est relativement instable. Est-ce l’ajout d’Unity et de tous les plugins inutiles tels qu’Amazon qui sont responsables de cette instabilité, toujours est-il qu’Ubuntu 12.10 connaît une proportion assez forte à crasher. Pour peu qu’on se livre à certaines customisations, Ubuntu va prendre du plomb dans l’aile et se mettre à délirer.

En l’espèce, j’avais viré Unity pour remettre Gnome, enlever les applications inutiles et ajouter quelques outils du quotidien. Le résultat ne s’est malheureusement pas fait attendre : les update ne se faisaient plus, les petites configurations même minimes n’étaient plus prises en compte et parfois, il devenait presque impossible de se logguer.

Par ailleurs, les outils ajoutés, tels que Fern n’ont pas réellement fonctionné.

A un moment, j’avais tenté une installation minimale d’Ubuntu afin d’en faire une sorte de mix entre Ubuntu et BackTrack mais le résultat n’avait pas été concluant et ne répondait finalement pas à mes besoins, à savoir, une interface Ubuntu avec tous les outils ou presque de BackTrack. Sauf que pour des raisons de compatibilités, cela ne s’est pas avéré pertinent.

De ce fait, on finit par se dire qu’on peut très bien garder sa Ubuntu sur son ultraportable et faire un dualboot BackTrack. Erreur : sur les EEEPC 901, il n’y a pas suffisamment de place pour installer ces deux OS, l’installation a donc planté.

Ubuntu 12.10 étant instable, la machine n’ayant pas de place pour ces deux OS, on finit par se dire qu’on va définitivement installer BackTrack sur le portable, quitte à ajouter quelques outils supplémentaires pour le quotidien et en virer d’autres dont on n’aura pas l’utilité.

Je ne sais pas pour les autres laptops mais sachez que pour les EEEPC 901, il faut choisir la version 32 bits car si vous faites une clef USB bootable en 64bits, le kernel ne sera pas trouvé.  Bonne nouvelle : la carte réseau est automatiquement détectée. Je n’ai rien eu à faire pour que les connexions ad-hoc se fassent.

Au final, on retiendra que les mélanges de distributions ne sont pas toujours une bonne idée et que dans le cas du couple Ubuntu/BackTrack, cela va finalement être de l’histoire ancienne dans la mesure où les développeurs de BackTrack ont annoncé que la sixième version – sobrement appelée Kali – sera vraisemblablement uniquement basée sur Debian. 

Commentaires

Oh yes, c'est bon ça une BackTrack Debian !

:) Je sais qu'il y a un certain nombre de personnes qui se réjouissent d'avance, à l'idée que la prochaine BT soit une pure Debian et non plus un mix Debian/Ubuntu 

Salut Tris, merci pour cet article. Je te comprends parfaitement, j’ai essayé jadis de faire pareille mais avec ubuntu 11.10. Les mises a jour ne se faisait pas et c’était galère comme tout ! Mais grâce a ces tests, j’ai réussi a trouver la parade pour la résolution sur Backtrack - config intel/optimus. Ubuntu is dead depuis unity et cette distribution est pour les débutants ce qui n’est pas ton cas. Backtrack est la meilleure distribution et tu peux tout installer dessus. Perso j’ai tout viré et j’ai juste Backtrack + en VM windaube pour certains logiciels. Depuis plus de souci et rien que du plaisir.
A propos, je me suis permis de mettre ton site sur mon blog dans mes liens favoris : http://backtrack.eklablog.fr

Que la Force de Backtrack soit avec toi! :)

Coucou copain BT :) 

J'aime bien Ubuntu et j'aime le projet dans son ensemble mais cela ne répond plus à mes besoins actuels donc switch obligatoire :) Après, je vais quand même la customiser un peu ;) 

Oui j'ai vu ça merci beaucoup :) D'ailleurs t'as vachement bossé dessus, faudrait en profiter pour compléter le Wiki de BT-Fr :) 

Hello,

pour ton EEEPC, il semble que le proc soit ceci Atom n270 qui ne comprend que les instructions 32 bits.

Sinon, pourquoi te cantonner à une distro Ubuntu ? Les outils BT ne fonctionnent pas sous Fedora/Debian/others ?

P.S. : Mort aux gnomes, XFCE vaincra :D

Ha ha le troll :D

Ben du coup, j'ai changé et je pense que lorsque l'on passera à Kali, je me ferais un peu la main sur une Debian :)

exactement ubuntu et en train de mourir à cause d'unity le problème c'est que l'on ne laisse pas le choix à l'utilisateur, encore si c'était comme avant que on avait le choix entre gnome 2.8 et unity mais non puis gnome 3 et moin bien que gnome 2 je trouve. Je suis donc rester sur Ubuntu 10.04 mais c'est la fin de celle-ci... j'ai donc migrer sur 12.10 et changer complètement d'environnement j'ai hésiter pour mate qui était un fork de gnome 2.8 mais j'ai préférer passer sur du xfce et je dois dire que je suis très étonner de xfce l'interface et magnifique totalement customisable j'ai galéré sur quelque petit point pendant 2/3jours mais je suis arriver à presque le même résultat que gnome.Comme Krumpf je pense que xfce à de beau jour devant lui... puis il faut pas oublier que si unity déçois beaucoup de personne sa arrange beaucoup d'autre... sur ceux je vous laisse un petit screen: https://dl.dropbox.com/u/24757850/mylinux.png

Je trouve assez dommageable l'ajout imposé 'Amazon et d'autres outils qui ne me semblent pas avoir leur place dans Ubuntu même si je comprend parfaitement les besoins financiers qui vont avec. 

Sympa ton screen ;) 

Je ne pense pas que j'ai raté une ligne, tu aurais des exemples de logiciel qui ne fonctionne pas sur ubuntu par rapport à BackTrack.

Gerix en interface graphique par exemple mais je sais qu'il y en a d'autres, rencensés ici et là. Après, j'avoue que je ne serais pas capable de tous te les citer :)

Gerix fonctionne bel et bien sur Ubuntu, mais il faut gérer les dépendances. Une distro GNU/Linux reste une distro GNU/Linux, faut juste mettre les mains dans le cambouis.

Pas en interface graphique apparemment. SInon sur le fond on est d'accord 

12.10 instable?
Personellement, je n'ai jamais eu de version de unity qui ne m'a jamais planté aussi peu (souvenir de 2 fois depuis "quantal" entre les mains). Si les plantage sont la raison de tes plantage, sache que les outils de personnalisation de unity annonce tous (ou presque?) que sur la 12.10 ils sont en expérimentation.

@had0pi
>ubuntu et en train de mourir à cause d'unity
Je pense le contraire, 1 partout ?

>le problème c'est que l'on ne laisse pas le choix à l'utilisateur

Si ça c'est ton argument pour expliquer que ubuntu/unity ne donne pas le choix à l'utilisateur, essai de lancer la logithèque, et cherche des gestionnaire de bureaux, tu sera surpris du choix qu'une distribution peut proposer :)

Bon j’arrête d'être médisant, ce blogue est intéressant, je voulais juste dire qu'il n'y a pas que des unity haters 0:-)

tout a fait daccord avec toi!!!!

comme dit plus haut ubuntu xyz reste un gnulinux pur et dur comme tous les autres : faut se salir si vous en voulez davantage que ce qui est prevu de base ...

d'ailleurs a l'origine bt etait une "tentative?" de simplifier le hack sous ubuntu (les hackers sont des gens paresseux) ... installer une enieme fois debian ou autre (perso je me suis fait la main sur knopp), deplomber pour l'adapter a ses usages, l'augmenter etc pour ses besoins ... quand ubuntu est arrive avec ses gros sabots, j'ai vu tout de suite l'aisance que je pourrais en tirer :
- la plupart des astuces scripts que je cherchais y etait de base
- une automatisation pour deplomber les trucs dont on avait besoin
- pleins de bons logiciels a triturer soi-meme, miamm

perso sur le plan bt, les outils de pentest ne m'interesse pas plus que la description de leur fonctionnement ... mais si je devais un jour les integrer, ce serait :
- sur une ubuntu lts
- en session maigrelette (avec gui light/voire super light)
- un noyau pique chez kernel.org ou compile par moi-meme
- un chroot pour ne flinguer que le chroot
- bcp de ram donc exit les eeepc genre ...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.