Mot de passe non reconnu par Ubuntu : comment contourner le problème

invite de commande
mot de passe
raccourcis clavier
Ubuntu

*Les photos illustrant ce texte sont de mauvaises qualités, ayant été prises avec un téléphone portable.*

Suite à une série de mauvaises manipulations, il peut arriver que l’on ne puisse plus de connecter à son compte root alors que l’on détient et tape le bon mot de passe. Comment contourner le problème ?

On commence par vérifier que le clavier était bien au bon « format » (Azerty/Qwerty), que le mot de passe entré était bien le bon en entrant volontairement un mauvais mot de passe, d’avoir essayé de taper le mot de passe au clavier virtuel. Normalement, si le mot de passe entrée n’est pas le bon, Ubuntu va afficher un message en rouge.

img-20120907-00105.jpg

Mais lorsque l’on entre le bon mot de passe, la machine semble se mettre en route pour revenir au point de départ, l’identification de l’utilisateur.

img-20120907-00106.jpg

 

Lors de l’installation d’Ubuntu, on crée le compte root qui aura tous les droits sur la machine mais aussi un compte invité qui ne nécessite pas de mot de passe. Il faut garder ce compte vide de mot de passe afin de pouvoir se connecter et au moins, accéder au bureau. Si vous êtes plusieurs utilisateurs sur une même machine, gardez toujours un compte ne nécessitant aucun de mot de passe.

Une fois arrivé sur le bureau, on tape simultanément Ctrl+Alt+F1. Cela va ouvrir ce que l’on va appeler un TTY1, en somme, une invite de commande grand format. Cela fonctionne aussi avec Ctrl+Alt+F2 et ainsi de suite jusqu’à Ctrl+Alt+F6 inclus.

img-20120907-00107.jpg

Insérez le login et mot de passe root. Une fois la manipulation faite, tapez sudo su et vous serez donc super admin sur la machine.

img-20120907-00109.jpg

 

Cela vous permettra de procéder aux installations nécessaires et peut-être d’arriver à mettre à jour les installations qui ne fonctionnent plus. Une fois terminée, il suffit de taper Ctrl+Alt+F7 pour quitter l’invite de commande et revenir à l’interface graphique du bureau.

Dans la mesure où il est possible de presque tout faire en invite de commande, il suffit ensuite de connaître certaines bases.

Pour Ubuntu, les raccourcis claviers sont les suivants :

Ctrl+Alt+F1= ouvrir une invite de commande

Ctrl+Alt+F7 = revenir à l’interface graphique

Alt+F2 = exécuter une commande ou trouver une application pour Ubuntu 12.04

Ctrl+Alt+T = ouvrir une invite de commande en fenêtre normale

Vous trouverez une liste assez complète des raccourcis claviers que l’on peut utiliser sur Ubuntu ici

Commentaires

Hello,
Petit message pour dire de commenter ton article. Si sur la technique, je suis assez d'accord, j'avoue que l'idée mère me gêne un peu. Explication : tu laisse ton ordi 5mn de côté. Je passe, je prend un live CD. Je dépose un binaire en SUID sur ta bécane. Je suis même un gai luron, donc je fait même pas un SUID root, mais un SUID vers le (ou les) comptes utilisateurs de la machine. Au passage, je note bien le login de ce compte utilisateur dont le mot de passe est vierge.
Tu me vois venir ? À chaque fois que je le voudrai, je prendrai les commandes avec ce compte, et je me SUIDerai vers les comptes des autres utilisateurs, pour gentillement (et discrètement) espionner... Al Dente !!
En gros, ta technique consiste à mettre en place une chose qu'on a mis des années à faire abandonner aux constructeurs : le compte « invité ». Mais peut-être y a-t-il là la place pour une discussion autour du bienfondé de l'existence du compte invité :)
Tchou
Seb

Hello :)
Le fait est que je n'arrive plus à rien avec cette machine et que pour tester si le problème pouvait venir des MAJ à faire, il me fallait un accès admin. J'entend bien ce que tu dis, mais dans le cas qui m'occupe, ça peut dépanner ;)

Du coup, je te conseille d'installer toute la clique des outils comme rkhunter ou chkrootkit... juste pour être sûr ^^ (et pourquoi paas de jouer avec «find» et son argument « -perm » ;))

Je m’excuse par avance du caractère sans doute agressif de ce commentaire, mais… WTF ?
Sur un site de « hackers », je ne me serais pas attendu à trouver un article aussi simpliste, bourré d’approximations et de raccourcis, illustré par des « photos d’écran » floues, et surtout ne proposant strictement aucune solution au problème, que je trouve d’ailleurs horriblement mal défini.
Quelques remarques en vrac :

on ne peut plus se connecter à son compte root ? En jetant un œil à ton premier screenshot, il semblerait que tu cherches à te connecter graphiquement en root. Ça fait longtemps que je n’ai pas utilisé Ubuntu, mais j’ose espérer que cette manipulation n’y est pas permise, et j’espère que tu es consciente des risques que ça implique. On ne se connecte en aucun cas en root. On élève ses privilèges lorsqu’il y en a besoin, et on les rend immédiatement ensuite.
Précisions techniques : un clavier n’a pas de « format », mais une disposition (keymap, en anglais). Il n’y a pas besoin de se logguer graphiquement en invité pour accéder à un TTY. En réalité, (et ce n’est pas « on va appeler ça un TTY1 », c’est juste le nom correct de ce terminal, le premier TTY du système donc), les distributions GNU/Linux classiques disposent généralement de 7 terminaux, de TTY1 à TTY7, et ce dernier a pour habitude de lancer le serveur graphique Xorg. Il n’est donc qu’un terminal comme les autres (et pas « une invite de commande grand format »). Ta session graphique n’est donc ouverte que sur un TTY, et n’a pas d’incidence sur les autres. Donc inutile d’utiliser un compte invité (et il n’y a aucune obligation (ni utilité, mais c’est mon point de vue) de garder un compte invité ouvert à tous).
Quand tu dis « tapez le login et le mot de passe root dans TTY1 », mes poils se hérissent. Si ma mémoire est bonne, le compte root sous ubuntu ne peut pas se logguer, et on n’y accède que via sudo. Par ailleurs, si jamais tu te connectes directement en root, le sudo su est parfaitement inutile, puisque tu es déjà root.
Ok, donc tu apprends l’existence des TTY, et… rien ? Tu n’expliques pas ce qu’on peut faire ensuite, alors que tu titres « Comment contourner le problème ». Certes, c’est contourné, et on est loggué. Mais je connais peu d’utilisateurs d’Ubuntu qui se sentent à l’aise avec une utilisation en tty au quotidien.
Tu mélanges allègrement les raccourcis : après avoir expliqué comment activer les TTY, tu montres un raccourci pour ouvrir une invite de commande… Sachant que ce raccourci est actif uniquement dans Unity (mais également dans plusieurs autres environnements de bureau, pour le coup, mais ce n’est pas le cas des autres raccourcis). Alors sépare les raccourcis systèmes et ceux de ton environnement, si tu ne veux pas perdre encore plus les lecteurs.
Le problème, en réalité, est que lors d’une connexion graphique à ta session, crashe, et revient sur le login manager, sans afficher d’erreurs. Sans expliquer ça, on ne risque pas de comprendre ce qui se passe. Et expliquer ça permet de trouver une solution :
la session plante, donc il y a probablement une mauvaise configuration en userdir qui cause ça. Alors on va déplacer les configurations de l’user pour simuler une session vierge (en renommant tous les ~/.* en ~/.*.bak par exemple), et se reconnecter en graphique. Là si tout va bien, on aura une session vierge, peut-être même sans les barres habituelles d’Unity. Si ça marche, on peut se déconnecter, et y copier les fichiers de conf d’un utilisateur vierge (le compte invité s’il y en a, par exemple). La session devrait donc être sensiblement la même que celle du compte copié. À partir de là, on peut choisir de reconfigurer à la main sa session, ou bien de réactiver une à une les configurations backuppées, en testant à chaque fois, pour isoler l’élément qui a provoqué le plantage. Et le problème est alors résolu.

Bref, c’est dangereux d’écrire un truc pareil un dredi.

Et non, je ne peux plus me connecter à mon compte, c'est ce que j'ai expliqué en long, en large et en travers. Je tape le mot de passe, qui est correct, et je reviens exactement au même endroit : l'interface de connexion graphique. J'ai fouillé pendant un moment pour essayer de trouver l'origine du problème sans la trouver. SI tu penses que tu peux faire mieux, je te file la machiene et enjoy. D'après les différents supports que j'ai pu trouver, je ne suis pas la seule à être bloqué(e) là-dessus, d'où l'idée d'expliquer comment contourner le problème. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai parlé de contournement et pas de résolution. Si j'avais la solution, je l'aurais donné, mais rien n'a fonctionné.
Et c'est justement parce que je ne comprend pas l'origine du problème, c'est toi qui me l'apprend. C'est pas faute d'avoir balancé sur Twitter plein de photos sur le sujet hier soir. Si tu avais remonté ma TL, tu aurais vu qu'il y a un souci. Et ton explication ne m'aide pas, je ne comprend toujours pas ce qu'il faut faire. Si tu te sens de faire la réparation, vas-y.
Pour la mauvaise qualité des photos, c'est en disclaimer, je ne pouvais pas mieux faire.

Tu as lu mon commentaire ?
Si, tu peux te connecter à ton compte, puisque tu le fais en tty. Il faut savoir définir précisément les choses. Donc le problème vient du chargement de la session graphique. Je t’ai proposé une piste pour comprendre ce qui ne va pas. Libre à toi de rester sur la défensive, ou de lire ce que j’ai écrit, d’y réfléchir, de tester, et de probablement te rendre compte que ça marche.
Toutes mes excuses, mais il m’arrive de ne pas avoir les yeux sur twitter, et je ne remonte pas forcément les 1000+ tweets dont la grande majorité est déjà obsolète. Twitter c’est bien pour du temps réel, pas tellement pour lire les infos 6h plus tard. Je tente de critiquer de façon constructive ton article, et j’y apporte des éléments, si c’est pour me faire engueuler en retour, tu peux te démerder pour ton problème.
Donc pour préciser mon commentaire précédent, dans l’hypothèse où ce serait bien un fichier de conf qui casse ta session graphique, il faut procéder par tatonnements pour le trouver : en tty (et sous ton user), commence par renommer les dossiers cachés (dont le nom commence par un point) pour qu’ils ne soient plus pris en compte, car ce sont généralement eux qui contiennent les configurations de l’utilisateur, puis retente la connexion. Fais d’abord ça avec les principaux dossiers, vois si la connexion graphique fonctionne, puis restaure un à un les dossiers, en testant à chaque fois, jusqu’à identifier celui qui pose problème. Là, tu pourras tout réactiver sauf le dossier incriminé, puis tu pourras tenter de le débugguer ou réimporter.

Le problème est général : il y a quelque chose qui ne va pas.
Je n'arrive ni à me connecter en root sauf à passer par TTY ni à réinstaller Ubuntu proprement Ubuntu.
Je viens d'essayer d'installer un autre OS et l'écran est resté bloqué. Du coup, je me demande si ma bécane n'est pas morte.
Et je ne t'engueule pas, je te réponds sur le même mode :p

Tu pouvais aussi activer la session recovery dans le grub et a ce moment il suffisait de faire passwd "login" ensuite de taper 2 fois ton mot de passe.

Puis le log en graphique... j'aime pas trop je suis accros au terminal login: puis password: et startx.

Quand tu reviendra sur IRC on discutera de linux ^^

Non car il n'y avait pas de session Recovery, pas de Grub, rien de tout de cela. Tu verras lundi quand j'expliquerais comment j'ai tué Ubuntu. 

Tu devrais lire la doc, la se"ssion recovery et le grub sont caché par défaut en cas de simple boot, il faut appuyer sur shift et esc pour le text de boot pour l'afficher ou modifier le fichier grub dans le répertoire /etc/default/.

http://doc.ubuntu-fr.org/grub-pc

"Depuis Ubuntu Lucid / 10.04, le menu de GRUB ne s'affiche pas au démarrage d'un PC mono-système. Il suffit de laisser la touche Majuscule (shift) enfoncée avant le chargement de GRUB pour afficher son menu."

"Pour que le menu s'affiche systématiquement, il faut éditer le fichier /etc/default/grub puis il suffit d'ajouter le # au début de la ligne"

GRUB_HIDDEN_TIMEOUT=0

Et toi relis mon commentaire précédent :) Tu ne penses pas que je l'ai parcourur en long, en large et en travers cette p**ain de documentation ? Pour la 4eme fois depuis que j'ai sorti cet article, attends de lire le texte de lundi, tu comprendras mieux ce que j'ai foutu. 
J'ai suivi la plupart des tips, conseils, tutoriels que j'ai pu trouvé ici et là mais sans parvenir à réparer ma bécane :) Finalement, aujourd'hui, c'est bon, mais quand tu vas lire la choucroute que j'ai faite, tu vas mourir de rire :D

Possible, c'est vrais qu'avec Ubuntu il faut s'attendre à tout.
Reviens de temps en temps sur IRC qu'on rigole ensemble :p

Mais vi t'inquiète, je vais revenir :)

Ajouter un commentaire